Titulaire d'un doctorat d'histoire et d'un DU en archivistique, Caroline Duban s'intéresse aux formes de sociabilité, croyances populaires, mythologies, étude des mentalités et affaires criminelles. Sa thèse s'intitulait : "Les foires et marchés du XVIIIe siècle : territoire éphémère de la sociabilité d'Ancien Régime ? (Poitou, Aunis, Saintonge, Angoumois)", sous la direction de Didier Poton de Xaintrailles (université de La Rochelle). Ce travail était une extension des recherches entamées en master à Poitiers sous la direction de Fabrice Vigier.

Contact pro

caroline.duban18@gmail.com

Contact perso

email@example.com

06 12 34 56 78

Vous devez être connecté-e pour avoir accès cette information.
ou

Actualité

  • Caroline Duban

    La république Invisible des Elfes, Faunes, Fées et autres semblables

    Écosse, 1691. Le pays sort dévasté d'une série d'événements qui ont bouleversé les populations pendant près deux cents ans. Profondément traditionnaliste, hanté par les superstitions et majoritairement paysan, le monde dans lequel Robert Kirk, pasteur en la paroisse d'Aberfoyle, grandit et vit une fois rentré de ses études de théologie, prouve à quel point les croyances populaires sont encore tenaces. Fasciné par l'occulte, il part à la rencontre de voyants, de magiciens, de guérisseurs et autres rebouteux qui lui confient leurs secrets. Au fil de son enquête, il recueille observations, témoignages oraux et écrits afin de les compiler dans un traité anthropologique de la féérie qu'il intitulera la République Invisible. Elfes, Fées, Faunes et autres entités fantastiques trouvent souvent leur source dans les récits antiques. Dans ce manuscrit, il étudie leur langage, leurs coutumes, leur façon de se nourrir, d'élever leurs enfants, les farces qu'ils jouent aux humains ainsi que les services qu'ils leur rendent. Il puise des exemples de contacts avec ces peuples intra-terrestres dans les minutes des procès en sorcellerie du tribunal d'Edimbourg, dont le plus connu à son époque est celui d'Isobel Gowdie, surnommée "la Reine des Sorcières", condamnée en 1662. Peu de temps après la mort du révérend, survenue soudainement en 1694, une nouvelle légende naît : victime de sa trop grande curiosité, il aurait succombé au Elf-Shot, une flèche dont il est dit qu'elle ne tue pas, mais emporte l'âme dans le monde de Faërie, le monde des Fées. Le bon pasteur aurait révélé trop de secrets au sujet de ces créatures mystérieuses.Traduite pour la première fois en France depuis 1896 et analysée de manière inédite par Caroline Duban, historienne, La République Invisible, illustrée par Lawrence Rasson, vous entraînera à travers des siècles de croyances et d'Histoire, de l'autre côté du miroir, dans un univers méconnu, oublié et pourtant si vivace.

    En savoir plus

Publications